Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

QueJusticeSoitNotre

23 Novembre 2014

Après le succès d’Article 23 projeté dans plus de 200 salles à travers toute la France, dont le sujet portait sur les violences dans le monde du travail, je voulais adressez a tous mes remerciements pour le soutien que vous m'avez apporté lors de la diffusion de ce film. (Bande Annonce : http://youtu.be/H_gKrn5-SBU

Pendant la saison 2012/2013, j'ai parcouru la France entière en portant ce film partout ou j'ai pu le faire programmer, et bénéficier de relais de presse de plus d'une centaine d'articles. Le film a fini par trouver un éditeur qui a rendu possible une sortie DVD sur internet mais aussi en magasin (Fnac), chose que je ne croyais possible pour un film de cinéma indépendant engagé sur des causes aussi délicates que le harcèlement et les suicides au travail.

Ce succès, je le dois, à vous tous qui grâce a votre soutien m'a permis de continuer le combat pour la reconnaissance des victimes des dérives du monde du travail.

Engagé dans la lutte contre toute forme de violence dans notre société, et comme je l'avais annoncé lors des multiples ciné débats du film Article 23, j'ai réalisé un nouveau film Que justice soit Notre, une fiction (Thriller) dont le sujet traite des violences faites aux femmes ainsi que du droit de la femme.

Lors de l'écriture de ce film, nous avons contacté de nombreuses associations concernées par ce sujet, ce qui nous a permis de nourrir le scénario pour être au plus près de la réalité du terrain.

Alix Benezech (co-réalistrice du film ) et moi-même assurons la sortie du film, en avant première le 25 Novembre 2014, avec pour ligne de mire la campagne internationale de l’ONU pour l'élimination des violences à l'égard des femmes, et se terminera le 10 décembre (sortie nationale), lors de la journée des droits de l'homme.

Comme pour Article 23, nous comptons défendre « Que Justice Soit Nôtre » pendant toute la saison 2014/2015.

Bande Annonce :

http://www.premiere.fr/Bandes-annonces/Video/Que-Justice-soit-Notre

Merci à Tous.

Jean Pierre Delépine

Cinéaste Engagé

Note d'intention :

"Malgré les divers plans d'action des différents gouvernements qui se sont succédé depuis près de 10 ans : Ceux de 2004, de 2007, puis de 2010 et 2011, Et enfin celui de 2013 engagé par Nadjat Vallaud-Belkacem ex-Ministre des droits de la femme, la situation concernant la violence faite aux femmes n’a guère évoluée si l’on en juge la terrible statistique toujours inchangée : en France, une femme meurt tous les trois jours victime de la violence de son conjoint.

Que ce soit les violences conjugales, la prostitution, les mariages forcés, l’excision, le harcèlement moral et sexuel, le viol, la discrimination sexuelle au travail, les publicités sexistes, la pornographie, les crimes d’honneur, la maltraitance psychologique, mon intention à travers ce film est la prise de conscience de la violence à l'encontre des femmes et pas seulement en terme physique et psychologique mais sous toutes ces différentes formes, parce que la maltraitance peut être vécue de mille façons, et parce qu’il y a lieu de revoir plus généralement de la place des femmes dans notre société.

C’est ainsi que j’ai voulu aborder dans ce film, la reconnaissance du statut de victime, la difficulté de faire reconnaître ses droits, sans omettre les moyens qu'ont les coupables d'échapper à leur responsabilité, l'impuissance de la police à protéger les victimes de violence, le recours aux circonstances atténuantes, le prétendu consentement de la personne, la complaisance de la justice face aux différences culturelles, ...

Parce ce que les aides et subventions aux associations sont toujours en baisse, parce que de nombreuses associations d’aide aux victimes et aux femmes en difficulté ont du fermer faute d’aide de l’Etat et de volonté politique, je crains donc qu’après la « Grande Cause Nationale » de 2010, la lutte contre les violences à l'encontre des femmes ne soit plus la priorité de notre société civile. Par conséquent, il est nécessaire de mobiliser à nouveau l’opinion publique.

Rappelons qu’en France, 1500 cas de violence conjugale sont enregistrés chaque jour, qu’une femme meurt tous les 3 jours de la violence de son conjoint, que le salaire des femmes est toujours inférieur à celui des hommes, et que la place des femmes dans les organes de pouvoir est toujours très inférieure à celle des hommes. Pas un seul moment les hommes pourraient accepter autant d’inégalité sans se révolter …

Il ne s’agit pourtant pas de faire un n-ième film pour s’apitoyer sur la détresse humaine, ni de caricaturer des situations maintes fois décriées par la presse, mais de restituer à travers un cinéma vérité, incisif et coup de poing, la réalité des drames pris sur le vif, l’histoire de vies brisées, ainsi que de rechercher la culpabilité au grand sens du terme sans oublier la responsabilité de ceux qui pourrait tout arrêter mais qui au final ne font rien ...

Ce film sera sans doute très inconfortable mais d'utilité publique."

QueJusticeSoitNotre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article